Your browser is out-of-date.

In order to have a more interesting navigation, we suggest upgrading your browser, clicking in one of the following links.
All browsers are free and easy to install.

 
  • in vitruvius
    • in magazines
    • in journal
  • \/
  •  

research

magazines

newspaper

agenda cultural

Le fil conducteur des recherches d’Elise Gabriel est la capacité du Zelfo, un nouveau matériau à base de fibres de cellulose, à étreindre. Du fait de sa grande propension à réduire, du fait de son affinité avec les formes curvilignes, la matière vient enserrer et assembler entre eux les éléments sur lesquelles elle sèche.

La mise en forme, radicalisée à l'extrême, laisse apparaître toute la puissance mécanique, plastique et symbolique de la matière.

Elise Gabriel nous parle de son projet : « Le Zelfo est une matière rebelle. 100% de fibres cellulosiques à l'état solide, 95% d'eau à l'état liquide. Des tensions énormes au cours du séchage, un taux de réduction de 70%. Un procédé d'extraction mis au point il y a dix ans, pas d’exploitation industrielle jusqu'à ce jour. Passé ce constat, je m'y suis plongée jusqu'au cou. Manipulations. Protocoles. Observations. Confrontations. Expérimentations. Un incessant va-et-vient, entre mes intuitions et les réalités de la matière, entre mes souhaits et ses nécessités. Le Zelfo est une matière vivante. Bien sûr je peux la diriger, la serrer, la piéger. Mais il y a toujours en réponse à cela, un frémissement, une torsion, une contraction, imprévisible et à contresens. Je guette cette Etreinte là, je la recherche. Il m'arrive même de l’anticiper. C'est là l’enjeu de ce projet, faire et laisser faire… »

Mis au point en Autriche il y a 10 ans, le Zelfo est un matériau innovant et breveté qui présente une combinaison de propriétés écologiques, esthétiques et mécaniques unique sur le marché. Il est composé à 100% de fibres cellulosiques, extraites de végétaux rapidement renouvelables (chanvre, miscanthus, etc.) et/ou de déchets riches en cellulose, tels que le papier ou le tissu. Le Zelfo est donc 100% biodégradable. En sortie d’usine de raffinage, les fibres de cellulose sont dans l’eau : elles sont filtrées, mises en forme sur un noyau, puis pressées et séchées. Une fois sèches, toutes les finitions sont possibles : le Zelfo peut être travaillé sous de nombreuses formes, tout en gardant toujours ses qualités de haute densité (de 0,5 à 1,5g/cm3), de grande résistance, mais également de finesse, de satiné et d’opalescence.

Principes constructifs :
Elise Gabriel reçoit le Zelfo sous forme d’un liquide qu’elle transforme en « pâte à modeler » au terme d’un premier pressage.

Le Zelfo n'accepte que certaines mises en forme, dans des conditions précises, au risque de se déchirer ou de craquer en séchant. A contrario, bien utilisé, il est très résistant et rigide, tout en étant extrêmement léger. Autant de raisons qui ont poussé Elise Gabriel à penser le Zelfo en termes de processus de transformation.

On assemble d’abord les éléments bruts qui servent de squelette: bâtons en bois, moules artisanaux,... Puis on applique de façon massive et grossière la pâte de Zelfo sur les matrices.

Lors du séchage du Zelfo, les éléments sont étreints, ils deviennent alors partie intégrante de l'objet, et viennent ajouter de la fonction : pieds pour les tréteaux, composants électriques pour les lampes.

Les autres éléments ayant servi de moule sont retirés, l’objet est en partie creux.

La Collection
En se basant sur ce même principe de l’Etreinte, la collection imaginée par Elise Gabriel explore les possibilités multiples qu'une même mise en œuvre peut révéler.

Premier axe d’exploration, les assemblages des chaises et de la table « Liga » illustrent la capacité de la matière à former des structures en trois dimensions complexes et résistantes. Les joncs se croisent, se fondent, se solidarisent, pour venir soulever et supporter un plan.

Deuxième thématique, les lampes « Perchées », volumes tendus, gonflés, opalescents, qui soulignent les qualités de finesse et de légèreté du matériau. Chaque bulle de lumière haut perchée, permet un jeu infini de compositions seule ou en bouquet.

Enfin, combinaison des deux propriétés précédentes, les consoles « La Ronde » et « L’Oblongue », où l’épaisseur de matière appliquée, plus importante, forme une coque de Zelfo, qui vient insérer et rigidifier la base du trépied.

Elise Gabriel
Jeune designer française diplômée des prestigieuses Ecole Duperré (département textile, matériaux et surfaces) et Ecole Boulle (département Design Produit Mobilier), Elise Gabriel développe, dans le cadre d’un troisième cycle à l’ENS Cachan, un projet intitulé « l’étreinte du Zelfo », sous le tutorat d’Erwan Bouroullec et de Benjamin Graindorge. Dans ce cadre, la chaise « Liga » a été présentée au VIA en janvier 2010.

Exposition L’Etreinte par / by Elise Gabriel

happens
from 03/03/2011
to 04/03/2011

where

Galerie Gosserez
3, rue Debelleyme
75003 Paris
mar-ven de 14h à 19h, le sam de 11h à 19h et sur RDV
+ 33 6 12 29 90 40
e-mail

source
v2com
Montréal Canada

share


© 2000–2022 Vitruvius
All rights reserved

The sources are always responsible for the accuracy of the information provided